Interview de Cyril Giorgi, archéologue INRAP et co directeur de la mission archéologique sur les chapelles Osiriennes Nord de Karnak – juillet 2019

Notre résumé

Cyril Giorgi, archéologue INRAP et Co-Directeur de la mission archéologique avec L. Coulon (Ifao-Ephe) sur les chapelles Osiriennes Nord de Karnak nous parle des fouilles* qu’il effectue depuis 10 ans sur le site. Le but est de mener une fouille complète pour étudier le bâti et les différents programmes architecturaux de ces chapelles.

Ainsi il a mené des fouilles sur trois chapelles Osiriennes datées entre la XXVème et la XXVIème dynastie (VIIème et VI avant JC) et situées le long de la voie allant de la grande salle hypostyle au temple de Ptah. Ces chapelles sont consacrées au dieu Osiris ainsi qu’à la triade thébaine (Amon, Mout et Khonsou). Elles portent respectivement les noms de « Ounnefer Neb-Djefaou » « Osiris Maître des aliments », « Neb ânkh/pah ouched iabd » « Maître de la vie/celui qui secourt le malheureux », « Neb neheh » « Maître de l’Eternité ». Les chapelles ont un plan similaire à un temple égyptien : rampe d’accès, salle hypostyle, portes et naos. De nombreux objets ont été retrouvés : des figurines d’Osiris ou d’autres dieux en bronze, de la monnaie de l’époque ptolémaïque, un atelier monétaire, des yeux oudjats, et de nombreux objets en terre cuite comme par exemple des sceaux d’argile servant à la fermeture des portes … la trace d’une chapelle antérieure ainsi que la présence d’un ancien rempart de la XXIème dynastie ont également été repérés.

Ces fouilles menées sur une surface restreinte (80m x 80m) génèrent beaucoup de données qui sont traitées par différents spécialistes : épigraphistes, céramologistes, restaurateurs…

*Le site de Karnak fait l’objet d’un programme incluant fouille archéologique, documentation et étude épigraphique pour mieux comprendre l’évolution d’Osiris comme dieu majeur du panthéon égyptien. Ce programme a été lancé par le Centre Franco-Égyptien d’Étude des Temples de Karnak (Cfeetk) et l’Institut Français d’Archéologie Orientale (IFAO) en collaboration avec l’Ecole Pratique des Hautes Etudes (EPHE) et les Universités Sorbonne et Lyon. l’Institut National de la Recherches Archéologiques (INRAP) participe également à ce programme.

Un article passionnant à lire dans son intégralité à sur le site de l’INRAP  à l’adresse suivante : https://www.inrap.fr/les-chapelles-osiriennes-de-karnak-14424

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.